Search

The Little World

Arts & Friends

Month

February 2016

Chapichapo expose au Moyaland

Ce soir Chapichapo ouvre sa nouvelle expo et  envahit le Moyaland avec ses oeuvres psychédélique.

Chapichapo est une des personnes les plus agréables que je connaisse sur Second Life. C’est également une des personnes qui suit le plus les activités artistiques sur SL.

Ses oeuvres sont le résultat des jets spontanés. Des primes torturées, superposées, … Des photos aussi, retravaillées.

Chapi

Taxi : http://maps.secondlife.com/secondlife/Moya/129/175/2954

Vernissage ce soir à 22h (1PM SLT)

Avec DJ Ful Macchi

80% des oeuvres exposées sont de nouvelles créations.

Le Louvre sur Paris 1900

Ce 6 février, l’équipe de Paris 1900 inaugurera une représentation virtuelle du Louvre. Ou plutôt du Pavillon Médicis.

Plusieurs oeuvres exposées au Louvre pourront y être admirées.

Un travail important réalisé par Olympe.

Une chose importante à faire lorsque vous arrivez dans le musée, c’est de cliquer sur une des bornes au pied des escaliers. Ces bornes vous donneront alors un hud utile. Portez le hud et cliquez sur une des oeuvres. Vous pourrez ainsi obtenir quelques informations sur l’oeuvre.

Les sculptures ont été réalisées en mesh et offertes par Taikogo Akina. Les fans francophones de Blender sur SL le connaissent probablement.

D’après une information lue sur un forum, il semblerait que des conférences sur certaines oeuvres seront organisées. A suivre donc!

A 12:30 PM SLT : Desi chantera Edith Piaf

A 1:30 PM SLT : DJ Raven

Taxi  : http://maps.secondlife.com/secondlife/Paris%20Couture/37/165/22

Louvre Paris 1900

Quelques photos de Paris 1900 : https://thelittleworldsl.wordpress.com/2015/08/22/paris-1900/

Et puis le Louvre RL : http://www.louvre.fr/

Concours snapshot “Leap into Love”

English info HERE

Linden Lab propose un concours snapshot dans l’esprit de la St-Valentin : “Leap into Love”

Enfin… dans l’esprit de la St-Valentin… l’amour, dont c’est le thème, est pris ici dans son sens large.

L’amour c’est la bonté, l’amitié, l’équilibre, la chaleur, le rire, et bien plus encore,… L’amour se partage avec l’être aimé, avec la famille, les amis, ses proches ou même les inconnus.

24280610341_7a1471506f_o
By Strawberry Singh

Pour participer à ce concours, vous devez enregistrer votre snapshot sur le site officiel (le lien est ici : https://community.secondlife.com/t5/Leap-Into-Love-Snapshot-Contest/con-p/2016LeapintoLove

Les prix vont jusqu’à 10000 L$ :

  • Grand Prix – $L10,000
  • Premier Prix – $L5,000
  • Second Prix – $L3,000
  • Troisième Prix– $L1,000

Les gagnants seront désignés par un vote, par les résidents et par Linden Lab.

J’avoue  ne pas savoir ce que Linden Lab entend par le Grand Prix. Je vais tenter d’en savoir plus.

Bien entendu, comme pour tout concours, il y a des règles.

Les principales :

-Il s’agit d’un concours ouvert à tous et publique. Donc pas de snapshot de type “Adulte”.

– Pas de publicité (donc pas de marques, de pub pour un lieu ou d’inscription sur le snapshot)

– Pas de travail sur le snapshot (photoshop, gimp, etc…) (à part pour la taille)… donc jouez avec les environnements!

Le concours démarre le 1er février 2016 à 10 AM SLT et se termine le 29 février 2016 à 5 PM SLT.

Pour tous les détails :

http://wiki.secondlife.com/wiki/Second_Lifes_Leap_Into_Love_Snapshot_Contest_Rules

(source)

Blender : Add on “Humain” gratuit

Manuel Bastioni Lab a sorti un add-on gratuit qui permet d’obtenir un avatar humain. Un nouvel onglet apparaîtra alors dans le “tool shelf”

Vous pouvez télécharger l’add-on ici : http://www.manuelbastioni.com/download.php

Je vais expliquer ci-dessous comment rajouter l’add-on (explication qui pourra être utilisée pour les éventuelles autres add-on).

Premièrement, ne “dézippez” pas! Vous pouvez mais cela complique les choses (enfin chez moi…)

Téléchargez l’add-on et glissez le dans un dossier qui vous permettra de le retrouver si vous avez besoin de refaire la procédure ci-dessous.

Allez ensuite, dans Blender, dans les préférences.

Capture 1

Dans les préférences, allez dans l’onglet Add-on et cliquez sur “Install from File…”

Capture 2

Allez chercher le dossier où vous avez glissé votre add-on. Selectionnez-le et cliquez sur Install from File…

Capture 3

Quand c’est installé, vous allez tomber automatiquement sur la fenêtre ci-dessous, avec le “Manuel Bastioni Lab” (l’add-on donc) selectionné. Cochez la petite case à droite. Et cliquez ensuite sur “Save User Settings” si vous souhaitez que cet add-on reste coché à chaque fois que vous ouvrez Blender. Sinon, fermez tout simplement la fenêtre.

Capture 4

Et voilà… dans votre Tool Shelf (à droite, en appuyant sur T si vous ne voyez pas votre Tool Shelf), vous avez un nouvel onglet : ManuelLab.

Capture 5

Il vous suffit d’appuyer sur les boutons 🙂

Je vous invite à lire le guide pour vous aider à dompter l’outil:  http://www.manuelbastioni.com/guide_manuellab_index.php

Un exemple :

Capture 6

“Beginners” par Cica Ghost

English info HERE

Un nouveau monde, une nouvelle création et un nouveau voyage de l’artiste Cica Ghost.

24130072354_e2cf469ed0_o

“Beginners” semble plus léger que son village précédent, “Roots”. Peut-être peut-on y trouver un peu plus d’espoir. Un nouveau départ après l’abandon du village précédent.

Comme pour tous les villages de Cica Ghost, je ne peux que vous suggérer de le visiter.

On y retrouvera les escargots géants, qui, aujourd’hui, ne se contentent plus de porter leur propre maison mais plusieurs wagons de maisons.

Une nouvelle ville se créé donc à partir du monde précédent.

… ou des mondes précédents…

SLURL : http://maps.secondlife.com/secondlife/Night%20Atoll/12/5/36

Cica Ghost a également une boutique, à visiter ici : http://maps.secondlife.com/secondlife/Appalachian/141/139/3502

Les photos sur FLICKR

“Oeuvres”, de Svetlana Alexievitch

Simplement parce que j’aime, parce que chaque page me touche.

“Oeuvres” est un recueil de témoignages de guerre(s) de femmes. Svetlana Alexievitch a le don de sortir le sublime, le poètique de ces témoignages.

Avec “Oeuvres”, nous avons, pour changer, un regard de femmes sur ce qui est d’ordinaire un monde raconté par des hommes.

Un extrait de son introduction,

“Sans doute serait-il impossible de compter combien de livres dans le monde ont été écrits sur la guerre. J’ai recemment lu quelque part que la terre a déjà connu plus de trois mille guerres. Or les livres qui en parlent sont encore plus nombreux… Tout ce que nous savons, cependant, de la guerre, nous a été conté par des hommes. Nous sommes prisonniers d’images “masculins” et de sensations “masculines” de la guerre. Des mots “masculins”. Les femmes se réfugient toujours dans le silence, et si d’aventure elles se décident à parler, elles racontent non pas leur guerre, mais celle des autres. Elles adoptent un langage qui n’est pas le leur. Se conforment à l’immuable modèle masculin. Et ce n’est que dans l’intimité de leur maison ou bien entourées d’anciennes camarades du front, qu’après avoir essuyé quelques larmes elle évoquent devant vous une guerre (j’en ai entendu plusieurs récits au cours de mes expéditions journalistiques) à vous faire défaillir le coeur. Votre âme devient silencieuse et attentive: il ne s’agit  plus d’événements lointains et passés, mais d’une science et d’une compréhension de l’être humain dont on a toujours besoin. Même au jardin d’Eden. Parce que l’esprit humain n’est ni si fort ni si protégé, il a sans cesse besoin qu’on le soutienne. Qu’on lui cherche quelque part de la force. Les récits de femmes ne contiennent rien  ou presque rien de ce dont nous entendons parler sans fin et que sans doute, d’ailleurs, nous n’entendons plus, qui échappe désormais à notre attention, à savoir comment certaines gens en ont tué héroïquement d’autres et ont vaincu. Ou bien ont perdu. Les récits de femmes sont d’une autre nature et traitent d’un autre sujet. La guerre “féminine” possède ses propres couleurs, ses propres odeurs, son propre éclairage et son propre espace de sentiments. Ses propres mots enfin. On n’y trouve ni héros ni exploits incroyables, mais simplement des individus absorbés par une inhumaine besogne humaine. Et ils (les humains!) n’y sont pas les seuls à en souffrir: souffrent avec eux la terre, les oiseaux, les arbres. La nature entière. Laquelle souffre sans dire mot, ce qui est encore plus terrible…”

“Oeuvres”, Lhomme est plus grand que la guerre, Svetlana Alexievitch (pg 21)

1294fc33393ffaafb98e096965a1aef6
Nunzio Paci

Svetlana Alexievitch a eu le prix nobel de littérature en 2015. Une récompense pour “ses écrits polyphoniques, hommages à la souffrance et au courage de notre temps”. (source)

Ses écrits sont également une mise en garde contre les idées, régimes ou tentatives totalitaires. Une mise en garde qui reste d’actualité dans un monde où les réponses violentes deviennent de nouveau à la mode.

Je recopierai parfois (peut-être) un extrait sur ce blog, mais je conseille vivement d’acheter les ouvrages de cette écrivaine.

“J’ai toujours été curieuse de savoir combien il y avait d’humain en l’homme, en comment l’homme pouvait défendre cette humanité en lui” S.A.

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑